AGIR

Chaîne You Tube

Le Parti de Gauche Guadeloupe

Secrétaire départemental : Guilhem Saltel /  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


 

Qui sommes-nous ? Identité - Instances nationales - Pôles et commissions

Le Parti de Gauche a été fondé en novembre 2008, à L'Ile Saint Denis (93). En Guadeloupe, jusqu'à l'été 2011, seuls existent alors quelques militants convaincus, mais isolés.

Toutefois, la nécessité de se préparer aux prochaines échéances électorales, et de faire vivre le Parti de Gauche en Guadeloupe les amènent à prendre l'initiative, en septembre 2011, de créer le premier comité local, à Saint-Claude /Basse-Terre.

Dés lors, les choses s'accélèrent, et un deuxième comité voit le jour fin 2011 sur l'agglomération pointoise. A terme, comme le prévoient les statuts du Parti de Gauche, adoptés au Congrès du Mans en novembre 2010, il devrait exister 4 comités locaux en Guadeloupe, correspondant aux 4 circonscriptions législatives, réunis au sein du comité départemental "Parti de Gauche Gwadloup".

Réunis en Assemblée Générale en décembre 2011, les militants du Parti de Gauche Gwadloup ont désigné leur secrétaire départemental en la personne de Guilhem Saltel. Celui-ci est devenu de ce fait membre du Conseil National du PG.

L'appellation "co- secrétaire" serait plus exacte, car toutes les fonctions électives au Parti de Gauche sont partagées entre un homme et une femme : ainsi, Jean Luc Mélenchon et Martine Billard sont co-présidents du PG. Faute de candidatures, nous n'avons pu, pour l'instant, pourvoir cette fonction de co-secrétaire en Guadeloupe. Avis aux amatrices !

Une des caractéristiques du Parti de Gauche est de se définir, de surcroit, comme un lieu d'éducation populaire. C'est pourquoi de multiples initiatives sont prises pour organiser des moments ouverts à tous permettant de débattre, d'échanger, de se cultiver, de découvrir son environnement ….

Le Parti de Gauche  Guadeloupe est très présent dans l'actualité régionale et nationale : il a dernièrement, par exemple, été l'un des promoteurs du rassemblement de protestation contre les propos racistes du ministre de l'Intérieur Guéant, et a écrit aux députés puis aux sénateurs de la Guadeloupe pour leur enjoindre de ne pas s'engager dans une politique libérale et "austéritaire", en ne votant pas contre les prémices du futur traité "Merkozy".

Le Parti de Gauche Gwadloup se concentre à présent sur l'élection présidentielle, en soutenant pleinement la candidature de Jean Luc Mélenchon. Une première réunion publique est organisée au CGOSH de Gourbeyre, à la Marina de Rivière Sens, le vendredi 9 mars à 18h30. Y seront déclinées les propositions spécifiques de notre candidat pour la Guadeloupe et pour la France.

Quelques éléments de principes et de définition du Parti de Gauche :

Un Parti politique

Le PG est un parti, c’est-à-dire un outil d’élaboration et d’action collectif au service d’un projet et d’une stratégie cohérents. Nationalement et localement, il présentera des candidat-e-s aux élections. Le PG a vocation à devenir majoritaire et à prendre des responsabilités gouvernementales en s’appuyant sur une mobilisation massive, populaire et citoyenne.

Un Parti ouvert et démocratique

Le PG se veut donc à la fois accueillant et ouvert à la diversité des expériences, à la parole des «sans voix», soucieux de fraternité et de solidarité. Il ne veut pas de clans, de culte du chef ou de domination des «spécialistes» de la politique.

Un Parti d’éducation populaire

Le PG demande à chacun de ses membres d’être en veille et en formation politiques permanentes et d’aider les autres à acquérir cette formation, avec comme objectif d’entraîner une majorité populaire au service d’un projet de transformation en profondeur de la société.

Un Parti alliant réflexion et action.

Le PG se veut présent sur le terrain et mène le combat idéologique et politique contre la droite. Pour ce faire, il s’appuie sur la force collective de ses militantes et de ses militants. Il ne focalise pas son énergie sur des querelles internes ; il la consacre aux mobilisations sociales et à son implication dans la vie associative, syndicale, intellectuelle et culturelle de la société. Le PG agit en faveur de l’implication citoyenne à tous les niveaux de la vie sociale, dans la protestation comme dans l’action gouvernementale.

Un Parti unitaire et fédérateur

Le PG respecte l’ensemble des formations de gauche et leurs cultures politiques. Il recherche sans cesse les formes de convergence et d’unité avec comme priorité de battre la droite et d’engager les transformations que l’intérêt général impose.

Un Parti de perspective européenne

Le PG sait que le changement de société auquel il aspire passe par une autre Europe. Né en partie de la mobilisation populaire qui a conduit au rejet du référendum sur le traité européen, il noue des partenariats avec les forces de gauche en Europe favorables à un projet alternatif d’une Europe sociale et démocratique.

Un Parti internationaliste

Nous devons opposer à la mondialisation financière et capitaliste des forces populaires coordonnant leurs efforts et refuser un monde unipolaire. Parce que les grands défis d’aujourd’hui se relèvent à l’échelle mondiale, le PG noue les partenariats nécessaires pour élargir son action au-delà des frontières de la France et de l’Europe.

Un Parti nouveau

Le PG veut porter des orientations politiques et un fonctionnement novateurs et originaux, en particulier en matière de démocratie et de culture populaire. Il est donc un parti en chantiers sur son projet, ses programmes, son organisation. Des chantiers auxquels nous appelons à participer toutes celles et ceux qui souhaitent nous rejoindre.

 

 

 

TOP